6 avantages d’un appartement minimaliste

Vous voulez avoir plus de place ? Un appartement plus beau et plus grand ? Un appartement propre, dont vous adorez chaque recoin ? J’ai ce qu’il vous faut : un appartement minimaliste.

« Mon frigidaire, mon armoire à cuillères, mon évier en fer et mon poêle à mazout », Boris Vian

Il y a quelque temps, après plusieurs déménagements successifs, j’ai réalisé que je possédais beaucoup trop d’objets. Je n’avais jamais jeté un seul vêtement depuis dix ans, j’avais récupéré la vaisselle inutilisée de tous mes précédents colocataires. Dans ma penderie, il devait y avoir trente sweats différents. Mais je portais toujours les trois mêmes. Dans ma cuisine s’entassait un cinquantaine de verres. Mais je n’en utilisais qu’un par jour. Souvent le même. Mon préféré.

Partant de ce constat, j’ai commencé à faire du tri. Et j’ai découvert une série de blogs anglophones (dont mnmlist et theminimalists) où des gens se séparaient volontairement d’une grande partie de leur possession, pour redonner du sens à leur vie. J’avais découvert le minimalisme. Je décidais de suivre cette voie à ma manière et de désencombrer entièrement mon appartement.

Le minimalisme est un combat de tous les jours. J’essaie de remettre sans cesse en question ce que je possède, et ce dont je peux me passer. J’arrive désormais à mieux lâcher prise. Et après 6 mois d’expérimentation, j’ai rassemblé ici les principaux avantages à vivre dans un appartement dépouillé :

6 avantages d’un appartement minimaliste

  1. Esthétisme. J’adore voir mon appartement maintenant qu’il est désencombré. Il me fait penser à ces intérieurs japonais traditionnels. Juste une table basse dans le salon, rien sur le sol, pas plus d’un objet par surface plane. Je suis heureux à chaque fois que je franchis le pas de ma porte.
  2. Organisation. Sur mon bureau, il y a mon clavier et ma souris, deux stylos et mon cahier de kanji. Quand je pars de chez moi, je jette un rapide coup d’œil : s’il n’y a rien qui traîne, c’est que je n’ai rien oublié. Si quelque chose est posé sur le bureau, c’est qu’il devrait normalement être dans mon sac. Facile !
  3. Propreté. Une fois que votre maison est débarrassée de tous les meubles, bibelots et cartons en tout genre qui l’encombrent, faire le ménage est un jeu d’enfant. Je passe maintenant l’aspirateur en 5 minutes étant donné que je n’ai plus à slalomer entre les boîtes de rangement et les étagères remplies.
  4. Qualité. Il n’y a plus qu’un poster sur le mur, mais c’est mon poster préféré. Et il n’y plus qu’un objet posé sur ma bibliothèque, mais un objet que j’adore. Et maintenant que j’ai trois fois moins de vêtements, tous les jours je porte mes vêtements favoris. Bref, je n’ai que les choses que je préfère, tout le temps.
  5. Économie. Si vous arrêter de dépenser un tiers de votre salaire dans des magasins de meubles suédois pour acheter des étagères inutiles qui ne servent qu’à ranger des tonnes d’objets tout aussi inutiles, vous ferez évidemment des économies. Plus de meuble à acheter, plus de nouvelle vaisselle, plus de nouveau tapis. Et avec l’argent économisé, vous pourrez vous offrir plus rapidement ce voyage au Japon dont vous avez toujours rêvé !
  6. Espace. Une fois que votre appartement est désencombré, il parait tellement plus grand. Et il l’est : vous avez réellement plus d’espace disponible grâce aux mètres cubes d’objets disparus ! Miam, un appartement rempli seulement d’air !

Passez à l’action !

Quelques conseils rapides et efficaces pour avoir un appartement minimaliste :

– Interrogez-vous sur l’utilité de chaque objet. Pour les objets inutiles, trois solutions : donnez, vendez ou jetez.

– Rangez les objets restants. Une place pour chaque chose, et chaque chose à sa place.

– Laissez les surfaces planes dégagées. Pas question d’étaler votre collection de coquetiers (oui, ça existe) sur votre étagère. Posez-y plutôt votre coquetier préféré, il sera mis en valeur. Essayez également de laisser le sol vierge (i.e. il est interdit de coucher avec son parquet).

– Commencez maintenant. Regarder autour de vous s’il n’y a pas des choses qui sont loin d’être indispensables. Et dès que germe en vous l’idée de ranger une pièce ou un meuble, faites-le immédiatement.

– Commencez petit. Désencombrer son appartement peut être une tâche longue et émotionnellement difficile (« non, je veux garder ce vieux tee-shirt trop grand, je l’aimais trop… il y a 10 ans… »). Commencez donc par ranger une des étagères de votre bibliothèque. Passez ensuite à meuble entier, puis à une pièce complète, jusqu’à ce que vous ayez tout nettoyé.

-Continuez ! Comme les arts martiaux, le minimalisme est un parcours, une voie. Même si je pense avoir fait le plus dur, mon appartement est encore loin d’être comme je le souhaite. Il faut donc commencer aujourd’hui, et continuer les jours suivants.

Publicités

9 réflexions sur “ 6 avantages d’un appartement minimaliste ”

    1. Oui c’est vrai que c’est un peu plus compliqué ! Mais ça peut être un bon entraînement : essayer d’épurer sa pièce, en attendant d’avoir son chez-soi.

      1. C’est vrai 🙂 mais être chez ses parents, c’est un peu l’excuse pour ne rien foutre ! Enfin, j’ai déjà vidé plusieurs fois ma chambre et réorganisé l’espace plusieurs fois dont très récemment de façon plus hard que les dernières, mais j’admet que le côté ‘non je vais pas jeter ça, on sait jamais ça peut servir’ ou encore ‘non je vais pas jeter ça, ça me fait de la peine’ prend le dessus ! Ah, le matérialisme !

  1. Je suis tout à fait d’accord, je suis passé de l’autre coté de la « barrière » en Juin dernier et ma vision sur les besoins en consommation à totalement changé! Le point 4 sur la qualité correspond bien à mon principal ressenti : on s’attache aux objets qu’on aiment vraiment!

  2. Bien d’accord avec votre article, mais que c’est dur parfois de se libérer des biens qui nous entourent. J’ai fais la moitié du chemin, mon appartement est aéré mais je stocke mes affaires chez un particulier que j’ai trouvé sur un site marrant (lien effacé) car pas encore prête à tous les jeter 🙂

  3. Etant la seule à vouloir être minimaliste dans la famille est parfois compliqué. Mais je gagne du terrain petit à petit et ça me fait sourire quand j’entend « je vais dégager mes vieux vêtements », La contagion commence à se faire !

  4. Quand j’ai du mal à me séparer d’un objet, je le prend en photo avant son départ; comme cela je « garde » encore un peu.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s